OLIVIER GUEZ

"La disparition de
Josef Mengele"

Prix RENAUDOT
2017

Olivier Guez a lu des extraits de
La Disparition de Josef Mengele

à la Literaturhaus - jeudi 11 octobre 2018

Einleitung: Gerald Hafner,
Gespräch: Stefan Winkler (Kleine Zeitung),
Lesung auf Deutsch: Rudi Widerhofer.

"Der preisgekrönte Tatsachenroman von Olivier Guez liest sich wie ein rasanter Politthriller und wahrt zugleich die notwendige Distanz:
1949 flüchtet Mengele, der bestialische Lagerarzt von Auschwitz,
nach Buenos Aires und baut sich eine neue Existenz auf.
Der Mossad, Nazi-Jäger Simon Wiesenthal
und Generalstaatsanwalt Fritz Bauer nehmen schließlich die Verfolgung auf.
Erst 1979, nach 30 Jahren Flucht, findet man die Leiche von Mengele
an einem brasilianischen Strand."

In Kooperation mit Frz. Botschaft/Institut Français d’Autriche,
Institut culturel franco-autrichien de Graz.

INFO - Literaturhaus

Critiques de l'oeuvre en français

sur le site Diakritik :
- Olivier Guez, La disparition de Josef Mengele
- Grand entretien avec l'auteur: C'est quoi "Mengele après Mengele ?"

sur Le Monde : Le Prix Renaudot pour "La Disparition de Josef Mengele"

 

Kamel Daoud :  écrivain et journaliste algérien d'expression française
né en 1970 à Mesra (Algérie).

S'il écrit en français et non en arabe, c'est, dit-il, parce que
"la langue arabe est piégée par le sacré, par les idéologies dominantes.
On a fétichisé, politisé, idéologisé cette langue."

En octobre 2013 sort son roman "Meursault, contre-enquête", qui s'inspire de L'Étranger d'Albert Camus : le narrateur est le frère de "l Arabe" tué par Meursault.
Le roman évoque les désillusions que la politisation de l'islam
a entraînées pour les Algériens.

Il a reçu le Prix Goncourt du premier roman en 2015.

► Vous pouvez emprunter "Meursault, contre-enquête"
à la médiathèque de l'Institut.

 

En savoir plus sur "Meursault,
contre-enquête"
de Kamel Daoud

"Kamel Daoud double Camus
Dans « Meursault, contre-enquête », l'écrivain algérien Kamel Daoud livre un récit en contrepoint au chef-d'œuvre du Prix Nobel."
(article du Monde.fr/livres - lire la suite)

"Dans Meursault, contre-enquête, Kamel Daoud entend rendre justice à « l’Arabe » anonyme victime du narrateur dans l’Étranger et lui restituer son identité.
Il est noble de vouloir jouer ainsi les redresseurs de torts, mais est-il bien nécessaire d’enfoncer des portes que Camus avait déjà lui-même largement ouvertes ?"
(lire la suite sur salon-litteraire.linternaute)

"Et si Kamel Daoud était la face lumineuse d’une histoire dont Éric Zemmour,
cet autre Algérien, symboliserait la part d’ombre ? (...)
Le romancier et le polémiste médiagénique ont en commun l’histoire franco-algérienne et ses troubles post-traumatiques. L’un n’en sort pas quand l’autre ouvre un chemin de résilience. Comment ? En revisitant Camus et son Étranger."
(lire la suite de l'article de Mustapha Harzoune)

 

Le 7 mars 2018, Kamel DAOUD était invité de la LITERATURHAUS / GRAZ
pour une soirée de littérature francophone -

LESUNG und GESPRÄCH : Meursault, contre-enquête / Der Fall Meursault
et "Zabor ou les Psaumes"

En coopération avec l'Institut Culturel franco-autrichien de Graz,
l'Ambassade de France à Vienne / L'Institut Français d’Autriche, ÖIF.  ► INFOS

 

INFOS

Karim Miské : écrivain et réalisateur français de films documentaires,
né en 1964 à Abidjan (Côte d'Ivoire), il a grandi à Paris.

Il observe les mutations du monde, à travers des thèmes
comme les rapports Nord-Sud et Orient-Occident ("Islamisme, le nouvel ennemi" en 1995, "Sur la route des Croisades" en 1996, "Contes Cruels de la Guerre" en 2002),
la surdité ("La parole des sourds" en 2000)
ou encore la bioéthique ("Un choix pour la vie" en 2009).

En mars 2012, il publie son premier roman, "Arab Jazz",
traduit en allemand sous le titre "Entfliehen kannst du nie.'
► critique de l'oeuvre

Il est récompensé de nombreux prix :
Grand prix de littérature policière (2012), Prix du Goéland Masqué (2013),
Prix du meilleur polar des lecteurs de Points (2014).

En 2013, il réalise un documentaire remarqué en 4 épisodes,
"Juifs et musulmans, si loin, si proches", diffusé sur Arte.

► Interview de l'auteur qui, depuis 1994, enquête sur l'extrémisme musulman

Interview sur Arte (Vidéo - en allemand)

► Vous pouvez emprunter "Arab Jazz"
à la médiathèque de l'Institut.