Le mot du jour franco-autrichien
 

Arrondissement

 

 

les 12 arrondissements de Paris (1795)
-clic pour agrandir -

 

 

 

Les enceintes successives de Paris

 

 

 

les 20 arrondissements de Paris (1959)
-clic pour agrandir-

"Le Parlement donne son feu vert à la fusion des quatre premiers arrondissements de Paris."

Le maire de Paris, Anne Hidalgo justifie ce regroupement par le "souci d’une meilleure représentation démocratique" des Parisiens. Fusionnés, les quatre premiers arrondissements compteront 103 000 habitants. Ce qui reste tout de même moitié moins que l’arrondissement le plus peuplé, le 15e, avec ses 235 000 habitants.

Même si le nombre des arrondissements passe de 20 à 17, leur numérotation ne sera pas modifiée, et ce, afin de "préserver les traditions historiques", précise la Mairie de Paris... et d’éviter les discussions !

C’est en 1795, sous la Révolution, que sont créés les arrondissements de Paris : l’espace compris à l’intérieur du Mur des Fermiers généraux (enceinte construite juste avant la Révolution) est divisé en 12 arrondissements, numérotés de 1 à 12 d’ouest en est et du nord au sud (schéma 1).

En 1859, lors des grands travaux d’urbanisme lancés par Napoléon III et le préfet de la Seine, Haussmann, la capitale s’agrandit, englobant les territoires compris entre le Mur des Fermiers généraux et l’enceinte Thiers construite entre 1841 et 1844 (schéma 2).

La capitale est alors divisée en 20 arrondissements.

Paris passe de 3500 à 7800 hectares, son territoire s'arrondit (abrunden + wachsen, sich vergrößern) considérablement.

En effet, le mot "arrondissement" signifie au XVIIIe siècle 'territoire qui constitue un accroissement". Habitués au sens actuel du mot, nous avons oublié qu’il dérive de l’adjectif "rond" et que faire un arrondissement, c’est donner plus d’extension à un domaine en englobant les terrains voisins.

L’allemand possède le terme "Arrondierung" : Einbezug angrenzender Flächen zu einem bestimmten Grundstück, um beispielsweise eine kürzere oder zweckmäßigere Außengrenze zu erhalten.

Les grandes villes autrichiennes, comme Vienne ou Graz, sont, elles aussi, divisées en arrondissements / Bezirke. Et - surprise ! - ce mot dérive de l’ancien haut allemand "zirc", lui-même emprunté au latin circus, tous les deux signifiant cercle, rond. Au XVe siècle est apparu le verbe bezirken (déterminer la circonférence, l’étendue de qc). Sous son influence, le substantif "Zirk" s’est transformé en "Bezirk".

Arrondissement / Bezirk : la découverte de cette parenté étymologique inattendue m’a laissée "comme deux ronds de flan" (verblüffen).

20 arrondissements, une histoire à suivre....

Godillot et Knobelbecher   Pas de numéro 13 pour Passy-Neuilly 

Une question à poser ou un commentaire à faire ?   Précision - Les mots traduits
figurent sous leur forme de base :
infinitif pour les verbes ;
singulier pour les substantifs ;
masculin singulier pour les adjectifs.

Liste alphabétique
"Mot du jour"