Le mot du jour franco-autrichien
 

avalanche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


fanion •• Fähnchen diminutif de Fahne,
drapeau : même étymologie ••
mettant en garde contre une avalanche de toit

 

 

 



avaler son chapeau

Pour faire apparaître la traduction des mots soulignés •• Ca fonctionne ? Parfait ! ••, placez le curseur dessus (ou le doigt, si vous utilisez une tablette ou un smartphone)
 

Miracle de Noël en Styrie (Autriche) : un skieur survit 5 heures sous une avalanche de neige. (article)
Les sauveteurs ont pu le localiser grâce à son ARVA •• Tracker, Pieps •• (Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanche).


L'expression "avalanche de neige" n'est pas un pléonasme car le mot avalanche désigne une chute, un glissement, aussi bien de neige que de pierres.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'avalanche ne doit pas son nom au fait qu'elle "avale" tout ce et tous ceux qui se trouvent sur son passage, du moins pas au sens où l'on comprend le verbe avaler * aujourd'hui (c'est-à-dire "faire descendre par le gosier •• Kehle •• " = schlucken).

En effet, le premier sens du terme est descendre, par ex. un cours d'eau, c'est-à-dire se diriger vers l'aval •• flussabwärts •• , donc dans la direction de la vallée, opposée à l'amont •• flussaufwärts •• , c'est-à-dire du côté de la montagne. Dévaler •• hinunterrasen •• (descendre très rapidement une pente) fait naturellement partie de la même famille.


En français, la première forme attestée (au XVIe siècle) est "lavanche", mot dont l'origine se trouve - ce qui n'est pas surprenant... - dans les dialectes alpins comme le savoyard ou le parler du Val d'Aoste. "Lavanche" ne tarde pas •• bald etw. tun •• à être combiné avec le verbe "avaler" pour former "avallanche" puis "avalanche".

La lavanche - tout comme lavençhe en franco-provençal ou lavanca en provençal - vient du verbe latin labi ** qui signifie glisser.

En dialecte dauphinois, lavino, qui fait, lui aussi, partie des dérivés de labi, signifie rocher qui s'écroule •• einstürzen, zusammenbrechen •• , qui glisse.

Dans les Alpes, il n'y a pas loin de la chute de pierres à la coulée de neige et, bien entendu, le mot allemand Lawine a la même étymologie : en ancien haut allemand (VIIIe-IXe siècles) les formes lewina, louwin désignent d'abord un torrent •• Wildbach •• puis un éboulement •• Bergrutsch •• avant de signifier masse de neige qui se détache des montagnes et descend vers la vallée.

Les citadins •• Stadtbewohner •• ne sont cependant pas à l'abri de mini-avalanches, celles qui tombent des toits des maisons. En Autriche - et dans les régions de montagne en France - à l'arrivée de l'hiver des panneaux apparaissent sur la façade des bâtiments pour prévenir les passants... qu'ils passent sous ce toit à leurs risques et périls •• auf eigene Gefahr •• !

 

     Pour être au courant


* Le premier sens d'avaler est "descendre, faire descendre, baisser". Ainsi, l''expression "avaler son chapeau" ne signifie pas le manger, mais l'abaisser •• den Hut abnehmen •• ... et s'abaisser •• sich demütigen •• (généralement en signe de respect).
 

** Une famille instable mais riche... Quelques mots dérivés du radical latin labi :
- le laps •• (kurze) Zeitspanne •• (lapsus tempori) est un court espace de temps, du latin lapsus (mouvement rapide de glissement, d'écoulement •• Ablauf •• ) ;
- le lapsus est une glissade, qc qui vous échappe : que ce soit en parlant (lapsus linguae), en écrivant (lapsus calami) ou en tapant sur le clavier •• Tastatur •• (lapsus clavigeri, un néologisme) ; 
- l'adjectif relaps : retombé dans l'hérésie après l'avoir abjurée (rückfälliger Ketzer) ;
- le collapsus - de même que Kollaps et kollabieren - vient de collabi (s'affaisser •• in sich zusammensinken •• ) ;
- labile : "enclin à •• neigend •• glisser", instable, précaire, changeant - et labil : instable, fragile.

une fuite rocambolesque, digne d'Hollywood 2019 : FrAu ModJo

Une question à poser ou un commentaire à faire ?   Précision - Les mots traduits
figurent sous leur forme de base :
infinitif pour les verbes ;
singulier pour les substantifs ;
masculin singulier pour les adjectifs.

Liste chronologique
"Mot du jour"