Le mot du jour franco-autrichien
 

CHEVRON

 


2 CV / Ente


Traction avant
 


engrenage
à double chevron



uniforme avec des chevrons sur la manche
(1ère Guerre mondiale)

"Jean-Marie Clermont, collectionneur chevronné d’automobiles, s’est spécialisé dans les voitures miniatures de « la marque aux chevrons ». Avec une passion particulière pour la célèbre Citroën DS." (article)

La DS (à l’élégance de "déesse") et la 2 CV (la "Deuche" / Ente), deux voitures  légendaires de Citroën, sont connues dans le monde entier. Si la forme du logo de la marque a connu plusieurs modifications en l’espace d’un siècle, il représente toujours des chevrons (Doppelwinkel) - et ce, depuis la sortie de la Citroën type A en 1919, la première voiture produite en série en Europe.

Voici l’origine du logo. Lors d'un séjour en Pologne, en 1900, André Citroën - qui ne fabriquait pas encore d’automobiles - découvre des engrenages (Getriebe) à double chevron (mit Pfeilverzahnung) : grâce aux dents disposées en V, la puissance transmise est multipliée. L’ingénieur rachète la licence de ce brevet (Patent) et fonde une entreprise de fabrication d’engrenages en acier. Certains, d'ailleurs, faisaient partie du mécanisme de direction commandant la rotation du gouvernail du Titanic. Rappelons au passage que le naufrage dudit paquebot n’avait rien à voir avec des problèmes de gouvernail....

Fournisseur de munitions pendant la 1ère Guerre mondiale, André Citroën se reconvertit dès 1918 dans la production automobile. Désormais, tous les véhicules sortis de ses usines vont arborer les fameux chevrons sur leur capot (Motorhaube). C’est aussi le cas d’une autre Citroën mythique, la Traction avant, conçue en 1933 par un ingénieur chevronné, André Lefebvre.

Pourquoi emploie-t-on l’adjectif chevronné pour qualifier une personne expérimentée, particulièrement qualifiée, calée dans un domaine particulier ?

Sous l’Ancien Régime, les soldats portaient, cousus sur leur uniforme, des insignes en forme de « V » renversé, les chevrons : selon qu’ils étaient placés sur la manche gauche ou la droite, ils  indiquaient le nombre d’années d’ancienneté ou les blessures de guerre. Cette pratique s’est maintenue dans les armées napoléoniennes, puis elle a été reprise pendant la Première Guerre mondiale. Un soldat chevronné était donc particulièrement expérimenté.

Chevronné peut se traduire par bewandert ou erfahren. Ces deux adjectifs ont un point commun, le cheminement, le voyage.

En effet, bewandert dérive de wandern qui, en moyen allemand, signifie 'se déplacer', 'voyager'. Dès le XVIe siècle, bewandert prend le sens de 'durch Wandern kundig'  : informé, renseigné, instruit par ses voyages.

Quant à erfahren - comme fahren - il vient de l’ancien haut allemand irfaran : voyager, atteindre un lieu. Son sens s’est ensuite élargi : découvrir, apprendre à connaître et faire des expériences.

Durch fahren wird erfahren ou, comme l’affirme le proverbe : Les voyages forment la jeunesse (Reisen bildet). A condition que nous prenions le temps de découvrir ce qui nous entoure au lieu de foncer (rasen) au volant d’une voiture ... Citroën ou autre.

de la nappe à la Mappe dédouaner : de la douane au divan

Une question à poser ou un commentaire à faire ?   Précision - Les mots traduits
figurent sous leur forme de base :
infinitif pour les verbes ;
singulier pour les substantifs ;
masculin singulier pour les adjectifs.

Liste alphabétique
"Mot du jour"