Le mot du jour franco-autrichien
 

NIMBY

PUMA

FLORIANI

 

 

parc éolien

 

 

 

Saint Florian,
patron des pompiers, éteint un incendie

 

Nimby, Puma et Floriani

Non, ce ne sont pas des animaux exotiques, ni des équipementiers (Ausstatter) sportifs, ni des restaurants chics...

NIMBY est l’acronyme de l’expression Not In My Back Yard (littéralement "pas dans mon arrière-cour" ; souvent traduit par "pas dans mon jardin"). Quant à PUMA - qui en est une variante française - il signifie projet utile, mais ailleurs.

A l’origine, on utilise surtout ces termes pour décrire l’attitude de certaines personnes ou groupes qui "veulent tirer profit des avantages d'une technologie moderne, mais qui refusent de subir dans leur environnement les nuisances liées aux infrastructures nécessaires à son installation." (Wikipedia)

- Les déchets (ménagers ou atomiques), oui, il faut bien les enfouir (unterirdisch lagern) quelque part. Mais pas chez nous !
- Un nouvel aéroport, oui, c’est indispensable. Mais pas près de chez moi !
- Les énergies renouvelables, c’est formidable. Mais pas de parc éolien (Windpark) à proximité de notre village !

A côté de ce NIMBY environnemental, les cas de NIMBY social et discriminatoire se multiplient :
- Un jardin d’enfants ? Une auberge de jeunesse ? Un centre d’accueil de migrants ? Excellente initiative, mais loin d’ici, s'il vous plaît !

En Autriche, le NIMBY est connu sous le terme de Floriani-Prinzip, et Wutbürger qualifie les "citoyens en colère" qui s’opposent à des projets occasionnant pour eux des nuisances (Beeinträchtigung der Lebensqualität).

Né au 3ème siècle de notre ère près de Vindobona (Vienne), Florian est, paraît-il, le premier martyr "autrichien". Bien que mort noyé (ertränkt *) à cause de sa foi chrétienne, il est considéré depuis des siècles comme le saint patron des pompiers **- cette confusion s’explique par le fait qu’il est en général représenté avec un seau d’eau (l’eau dans laquelle on l’a fait périr, et pas celle qui permet d’éteindre un feu...)

Le dicton du 4 mai, jour où il est fêté par l’Eglise catholique, donne l’explication du fameux "principe" qui porte son nom :  Sankt Florian, Sankt Florian, verschon' mein Haus, zünd andere an. (Saint Florian, épargne ma maison, incendies-en d’autres !)

Si les acronymes NIMBY et PUMA ont été créés à la fin du XXe siècle, le refus des "nuisances" (visuelles, olfactives (Geruchs-) ou sonores) est beaucoup plus ancien : on recense des cas d’opposition de riverains (Anrainer) dès l’Antiquité et le Moyen-âge.

Florian Besson cite l’exemple de la reine Bérengère de Navarre, veuve de Richard Cœur de Lion (XIIIe siècle) : les moines de l’abbaye qu’elle avait fondée se plaignaient d’être dérangés dans leur travail et leurs prières par le bruit d’un moulin à eau voisin. Sur les conseils avisés (klug) de son entourage, la souveraine a donné le moulin aux religieux qui, ayant désormais tout intérêt à ce qu’il fonctionne bien et leur rapporte des bénéfices, n’ont plus protesté contre ce qu'ils considéraient jusque là comme une nuisance intolérable ! (article)

Aujourd’hui, les éoliennes se substituent aux moulins à eau et à vent, et les usines de produits chimiques ont succédé aux tanneries (Gerberei) qui empestaient l'air (die Luft verpesten). Mais le problème reste le même : comment convaincre les riverains d'accepter les projets d'intérêt général ?

Pourquoi ne pas adopter la "solution Bérengère", vieille de plus de sept siècles, mais toujours d’actualité : faire participer la population locale aux projets d’aménagement et l’intéresser - dans les deux sens du terme : das Interesse erwecken + am Gewinn beteiligen - pour obtenir son soutien.
 

     Pour être au courant
 

* noyé signifie à la fois ertrunken (qui s'est noyé) et ertränkt (qui a été noyé)

** Les pompiers français ont pour patronne Sainte Barbe (die Heilige Barbara - martyre du IIIe siècle, que l’on fête le 4 décembre ► traditions). Comme elle refusait d’abjurer (abschwören) sa foi chrétienne, son propre père l’a décapitée mais il a été immédiatement puni pour ce meurtre : il est mort frappé par la foudre. C’est la raison pour laquelle Barbe - celle qui peut déchaîner (entfachen) le feu du ciel - est invoquée (anrufen) par les pompiers, artilleurs, artificiers (Sprengmeister)...

le paratonnerre de Jupiter travailler du chapeau

Une question à poser ou un commentaire à faire ?   Précision - Les mots traduits
figurent sous leur forme de base :
infinitif pour les verbes ;
singulier pour les substantifs ;
masculin singulier pour les adjectifs.

Liste alphabétique
"Mot du jour"