Le mot du jour franco-autrichien
 

PETANQUE

 

"perdre la boule"
pour un
"coup de boule" ?

 


boule et bouchon
- ou cochonnet*** -
die Setzkugel

 

 

 


joueur de pétanque
(rhumatisant ?)

 

Attaque Quai de Loire à Paris (10/9/18) - "Armé d’une barre de fer et d’un couteau, un homme a blessé sept passants. Mais des jeunes qui jouaient à la pétanque, l'ont poursuivi en lui lançant des boules, dont l'une l'a atteint à la tête." (article)
 

Au plus tard depuis la finale de la Coupe du monde de foot à Berlin, opposant la France à l’Italie, tout le monde connaît l’expression "coup de boule*".
Pendant les prolongations, alors que les deux équipes sont à 1-1, Zinédine Zidane - provoqué par l’Italien Marco Materazzi - lui assène (versetzen) un violent coup de tête au thorax, et est expulsé sur carton rouge. Le Onze de France se retrouve à 10 joueurs et perd cette finale aux tirs au but (5-3).

Quittons le foot pour le jeu de boules, car c’est d’un coup porté avec une  vraie boule que des jeunes ont stoppé l’agresseur : en effet, ils étaient en train de jouer à la pétanque le long du Bassin de la Villette. A Paris ! preuve que c’est un sport qui n’est pas - ou plus - cantonné (beschränken) au Midi de la France.

Si on connaît le jeu de boules depuis la plus haute antiquité (Hippocrate, le "père de la médecine", y faisait déjà allusion au Ve siècle avant J.-C.), la pétanque, elle, est née à la Ciotat (entre Marseille et Toulon) au début du XXe siècle.

Jusque là, on y jouait au "jeu provençal" dans lequel le joueur prend de l’élan avant de lancer sa boule. Mais, un beau jour de 1907, un certain Jules - qui ne pouvait plus jouer à cause de ses rhumatismes - a eu l’idée de tracer un rond, de se placer à l’intérieur et d’envoyer sa boule sans prendre d'élan, autrement dit les pieds tanqués (en provençal à pèd-tanca), littéralement "avec les pieds plantés" : c’est ainsi qu’est née la pétanque.

Elle est devenue un sport international** qui, depuis 1959, a son championnat du monde biennal (zweijährlich) : cette année, il a lieu au Québec / Canada (du 13 au 16 septembre 2018). En outre, la pétanque pourrait figurer au programme des Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Comment expliquer le triomphe mondial de la pétanque, née sur la côte provençale? La fameuse séquence du "Jeu de boules" bloquant le passage du tram dans le film "Fanny" (1932, scénario de Marcel Pagnol, mise en scène de Marc Allégret ► vidéo)  a incontestablement contribué à la popularité de cette nouvelle variante du jeu de boules.

La scène a été reproduite sur une multitude de cartes postales "typiquement méridionales" et a inspiré des générations de dessinateurs : ainsi, dans Le Tour de Gaule d’Astérix (1965), on voit les héros de Pagnol (César - "César Labeldecadix", pas le César romain... -, Monsieur Brun, Escartefigue et Panisse) qui jouent à la pétanque sur le Vieux-Port à Marseille, bloquant ainsi les soldats romains qui poursuivent Astérix et Obélix.

Les joueurs de pétanque du Bassin de la Villette, eux, se sont servis de leurs boules pour arrêter l’individu qui agressait les passants.
Selon la formule consacrée (üblich), "rien ne permet à ce stade de retenir le caractère terroriste de cette agression". (Es deute bisher nichts auf ein terroristisches Motiv hin...)

S’agirait-il encore d’un "déséquilibré", comme le sont - paraît-il (angeblich) - les auteurs de plusieurs attaques à l’arme blanche commises ces derniers mois en France ?
Un individu qui aurait, en quelque sorte, perdu la boule (durchdrehen, ausrasten)...
 

     Pour être au courant

* le mot boule est employé métaphoriquement pour la tête, comme par exemple dans l’expression boule de billard qui désigne une tête chauve (Kahlkopf).

** L'Autriche, qui a une Fédération nationale de pétanque depuis 1993 (Österreichischer Pétanque Verband), participe à la compétition.
Le Club styrien de pétanque a son siège à Gamlitz.

*** le "but" ou cochonnet - qui a un diamètre de 3 cm - est généralement en bois de buis (Buchsbaum). En Provence, on l'appelle plutôt bouchon. Le mot n'a rien à voir avec morceau de liège qui obstrue le goulot (Flaschenhals) d'une bouteille (Stöpsel) : en provençal, bouchon ou bouchoun signifie tout simplement "petite boule".

gratte-ciel et Wolkenkratzer un secret de Polichinelle : histoire de plumes...

Une question à poser ou un commentaire à faire ?   Précision - Les mots traduits
figurent sous leur forme de base :
infinitif pour les verbes ;
singulier pour les substantifs ;
masculin singulier pour les adjectifs.

Liste chronologique
"Mot du jour"